19/11/2010 10:14

Philippe Le Jeune est passé de l'ombre à la lumière


En recevant le prestigieux mérite sportif, notre cavalier champion du monde remet aussi l'équitation belge à sa juste place.

Avec le mérite sportif qu'il vient d'obtenir Philippe Le Jeune met non seulement en avant son énorme talent mais aussi l'ensemble de l'équitation belge. Car on ne le sait pas assez mais la Belgique fait partie des meilleures nations équestres de la planète et ce depuis toujours. Malheureusement, le monde du cheval ne bénéficie pas d'un écho important dans les médias. Après le titre de champion du monde et la médaille de bronze par équipe pour la Belgique, notre pays parle enfin un peu plus du cheval. Et c'est tant mieux. Toujours est-il que pour Philippe Le Jeune la surprise était de taille. Contacté par Michael Chalkin du journal Le Soir, notre meilleur cavalier venait juste d'apprendre la nouvelle. "Je suis étonné mais ravi" raconte le Bruxellois de 50 ans. "Je suis une personne discrète qui monte de 8 heures à 20 heures. Je n'ai pas le temps de rêver, je ne peux pas m'asseoir sur mes lauriers car je dois faire vivre mon écurie. Le titre n'a rien changé dans ma vie de tous les jours. Mais je me souviens que ma mère me disait: tu seras un jour récompensé de tout ce que tu fais". Clairement, sa maman avait vu juste. Il faut dire que Le Jeune a longtemps vécu derrière les deux principaux cavaliers belges que sont Ludo Philippaerts et Jos Lansink. De l'ombre, Philippe Le Jeune est passé dans la lumière. "Cela fait 35 ans que je bosse comme un fou et ces bons moments me font oublier tous les mauvais. C'est que notre sport est nouveau tous les jours : nous sommes tributaires du cheval. C'est pour cela que c'est si beau et si compliqué" confie-t-il dans Le Soir. "Mais il n'y a pas de cavalier plus amoureux de son sport que moi." C'est vrai qu'avec son cheval Vigo D'Arsouilles, ils forment le plus beau couple sportif belge ! (L.B/Picture:Belga)

Retour à la liste PAGE XML

Mots clés

sport - cheval - equitation - mérite