16/04/2018 15:41

Leur enfant ne peut pas s'appeler Jihad


La justice toulousaine vient de trancher: un enfant prénommé Jihad ne peut pas porter ce prénom, choisi consciemment par ses parents. Selon une info relayée par le site Actu Toulouse, un juge a en effet forcé par une décision de justice les parents à changer le prénom de leur fils.

Ce garçon, prénommé Jihad et né à Toulouse en août 2017 faisait l'objet d'une action en justice depuis que ses parents étaient venus déclarer sa naissance à la Mairie de Toulouse et que l'officier de l'état civil avait alerté sa hiérarchie. La Mairie avait ensuite saisi la justice en lançant un signalement auprès du Procureur de la République.

Un juge des affaires familiales a tranché : le prénom Jihad devra être remplacé par Jahid. La décision a été prise le 13 avril dernier.

Rappelons qu'en arabe, jihad ou djihad désigne une guerre sainte menée pour propager ou défendre l'islam. Dans le contexte de menace terroriste que connaît actuellement la France, ce prénom à connotation guerrière n'est pas passé...

(LpR/Picture : Pixabay)

Retour à la liste PAGE XML

Mots clés

actu - international - France - justice - enfant - Toulouse